thalasso_0.jpg

Conseils pour la Course à Pied

expert-Emmanuelle-Cazé-pornic

 

Emmanuelle Cazé, diététicienne


Etre léger pour mieux courir: bilan d'impédancemétrie afin de personnaliser un objectif de poids. 

 

Respecter la répartition des aliments sur la journée en fonction de l'horaire d'entraînement.

 

Eviter les contre-performances liées à une mauvaise digestion le jour de la compétition. La préparation commence 3 jours avant. Mieux récupérer grâce aux qualités alcalines de certains aliments.

 

Les Erreurs à ne pas commettre

 

   Prendre des forces au repas qui précède l'activité, les réserves se constituent la veille

 

   Prendre une boisson sucrée ½ heure avant l'effort ; il en résulterait une hypoglycémie réactionnelle ou « coup de pompe » au moment de démarrer l'effort

 

   S'abstenir de boire, la déshydratation entraîne la fatigue, les crampes et l'organisme est moins performant

 

   Oublier de s'alimenter après 45 mn d'effort, dans les épreuves d'endurance, il faut prévenir l'hypoglycémie par absorption de sucre, en petite quantité et régulièrement sous forme de boisson sucrée, fruits secs ou pâtes de fruits en cas de pause

 

   Absorber des pastilles de sel pour éviter crampes et fatigue ou du potassium quand il fait chaud. Il faut restituer l'eau perdue plutôt que de prendre du sel pour son prétendu pouvoir de rétention d'eau. Les pertes en potassium par la sueur sont négligeables et l'alimentation couvre largement le déficit (fruits secs, banane)

 

   Négliger la qualité de l'alimentation après la compétition. Bien adaptée après l'effort, l'alimentation rééquilibre l'organisme et lui permet de mieux récupérer

 

   Prendre des protéines pour « faire du muscle ». Ce n'est pas « plus on donne des protéines à l'organisme, plus il les transforme en muscles »

 

 

  • Réservez
  • Cherchez Pornic
Pornic map
bon-cadeau-thalassopornic_1.jpg